Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>
Retour
Alain Krafft
26 octobre 2018
Thèse de doctorat

Thèse de doctorat

Perturbations anthropiques des interactions biotiques dans les écosystèmes : Quelles mesures agroécologiques pour lutter contre les ravageurs et favoriser la pollinisation du cassis (Ribes nigrum) ?

Encadrement : M-C. Anstett (CR CNRS), P. Louâpre (MCF) et F. Bretagnolle (Pr) - Université Bourgogne Franche-Comté, UMR CNRS 6282 Biogéosciences, Dijon.

Contexte de la thèse

Les changements anthropiques récents impactent durablement la stabilité et le fonctionnement des écosystèmes. En particulier, le fonctionnement des agroécosystèmes se trouve fortement perturbé par des méthodes culturales intensives et par l’appauvrissement généralisé de la biodiversité. Ainsi, la dynamique des interactions biotiques à l’origine du contrôle des populations de ravageurs ou de la pollinisation des cultures ne permet plus le maintien de ces services écosystémiques indispensables.

En Bourgogne, le cassis (Ribes nigrum) est cultivé pour ses fruits et ses bourgeons. Depuis plusieurs années, la production de cassis est sévèrement affectée en raison notamment de sa faible fertilité intrinsèque et de sa sensibilité aux stress abiotiques, comme les gelées printanières et les vagues de chaleur estivales. Ces faiblesses, associées à une évolution globalement défavorable du climat pour cette culture, sont accentuées (i) par le développement des populations de cochenilles blanches du mûrier Pseudaulacaspis pentagona (Hemiptera : Diaspididae) dont les ravages augmentent, menant à des pertes économiques majeures, et (ii) par un effondrement de la guilde des insectes pollinisateurs à l’origine de problèmes de fécondation et d’avortement des baies.

Problématique

L’analyse de l’ensemble des difficultés rencontrées pour la production de cassis, en particulier pour la varieté Noir de Bourgogne, a fait ressortir plusieurs voies de recherche et développements complémentaires, notamment la mise en œuvre de mesures agroécologiques afin de contrôler les populations de ravageurs et favoriser une pollinisation efficace. L’ensemble des moyens de lutte mis en place actuellement sont inefficaces pris un à un. Le développement d’un plan de gestion intégré, exploitant l’ensemble des pratiques culturales mises en place sur une parcelle de cassis dès son installation est nécessaire.

Objectifs et axes de travail

L’objectif majeur du travail de thèse sera, en lien avec les professionnels de la filière, de développer des mesures agroécologiques afin (i) de lutter contre la cochenille blanche du mûrier et (ii) de favoriser la pollinisation.

La cochenille blanche du mûrier est polyphage et présente sur de nombreux arbres et arbustes fruitiers, dont le cassissier sur lequel elle a été peu étudiée (Kreiter et al. 2002; Rauleder 2011). Les dégâts importants provoqués par la cochenille du mûrier sur les cultures de cassis en Bourgogne nécessitent la mise en place de moyens d’évaluation et de contrôle des populations (confusion sexuelle, lâchers inondatifs et installation d’ennemis naturels…). Un suivi de la dynamique d’infestation de parcelles soumises à différents régimes de culture (agriculture biologique et conventionnelle) sera envisagé, en tenant compte du contexte paysager, des pratiques culturales et de l’écologie du ravageur. L’étude de la guilde des ennemis naturels autochtones pourra aboutir à la mise en élevage et à la production d’agents de lutte biologique potentiellement efficaces contre la cochenille. L’utilisation de phéromones sexuelles de synthèse est également envisagée afin de suivre la dynamique du ravageur, d’identifier les périodes d’émergence des adultes, et de proposer des méthodes de lutte par confusion sexuelle.

Le contexte agroécologique perturbé en partie responsable de l’explosion des populations de cochenilles dans les parcelles de cassis peut également être impliqué dans le déclin de la guilde des insectes pollinisateurs dans ces mêmes parcelles. En effet, la diversité et l’abondance des pollinisateurs, globalement faibles, décroit encore vers l’intérieur des parcelles de cassis.

Le cassis a été domestiqué récemment (XVIIème siècle) et son syndrome de domestication est relativement peu développé, ce qui explique pourquoi cette espèce est particulièrement sensible au déclin des pollinisateurs, notamment dans le contexte du réchauffement climatique qui peut perturber la synchronie de phénologie des espèces mutualistes. Si les mesures de renforcement général des populations d’abeilles sauvages sont à peu près connues, il n’existe pas encore de méthodes efficaces pour préserver les pollinisateurs d’une espèce d’intérêt concernant la culture du cassis. Il s’agira de d’identifier la guilde des pollinisateurs du cassis sauvage dans leurs populations naturelles (nord et est de la France) ainsi que d’autres espèces du genre Ribes en Bourgogne, d’évaluer le système de reproduction du cassis et de comprendre le rôle des pollinisateurs dans la fécondation de cette espèce. La démarche suivante visera à intégrer les exigences environnementales liées au déclin des abeilles et autres pollinisateurs sauvages.

Profil requis

Détenir un master en écologie appliquée et/ou fondamentale, avec une formation solide dans les champs disciplinaires de l’écologie des interactions, l’agroécologie, la lutte biologique.

Fort intérêt pour les observations et expériences sur le terrain, curiosité et autonomie.

Aptitudes d’analyses quantitatives et à la rédaction scientifique.

Une expérience des élevages et/ou de la manipulation d’insectes est un plus.

Financement

Ce projet de thèse est entièrement financé pour trois années, dans le cadre d’un contrat européen FEADER-Région Bourgogne Franche-Comté

Début de la thèse : Début 2019

Pour postuler à cette offre :

Merci d’envoyer en un seul fichier pdf une lettre de motivation, votre CV détaillé ainsi que vos relevés de notes de master 1 et 2 ; accompagné de vos rapports de recherche de Master 1 et 2 à Philippe Louâpre (philippe.louapre@u-bourgogne.fr) et Marie-Charlotte Anstett (Marie-Charlotte.Anstett@u-bourgogne.fr). Les candidats retenus sur dossier seront auditionnés à Dijon début Décembre.

Découvrez davantage d'articles sur ces thèmes :
Jobs PhD
Consultez également
ARSIA - Responsable Opérationnel R&D (23-06-2017)

ARSIA - Responsable Opérationnel R&D (23-06-2017)

Responsable Opérationnel orienté « Recherche et Développement »

ARSIA recrute un/e Responsable...

Alain Krafft
26 juin 2017
Green Europe - Technico-commercial (23-06-2017)

Green Europe - Technico-commercial (23-06-2017)

Technico-commercial, laborantin chimiste H/F

La société Green Europe, spécialisée dans le...

Alain Krafft
26 juin 2017
GAL (Botte du Hainaut) - Coordinateur  (23-06-2017)

GAL (Botte du Hainaut) - Coordinateur (23-06-2017)

Coordinateur/trice GAL Botte du Hainaut

Le Groupe d’Action Locale (GAL) de la Botte du Hainaut...

Alain Krafft
26 juin 2017
ASIT Biotech - 2 Junior Project Leader Development Operations (27-06-2017)

ASIT Biotech - 2 Junior Project Leader Development Operations (27-06-2017)

La Société ASIT Biotech est à la recherche "de jeunes talents motivés afin de relever les...

Luc Minne
27 juin 2017
Peas & Love - Community Farmers (18-07-2017)

Peas & Love - Community Farmers (18-07-2017)

Peas & Love

Peas & Love propose des potagers urbains entretenus à Bruxelles et à Paris et...

Alain Krafft
18 juillet 2017
République du Congo - Chef de projet (18-07-2017)

République du Congo - Chef de projet (18-07-2017)

Chef de projet expatrié développement rural

THE ASPINALL FOUNDATION...

Alain Krafft
18 juillet 2017
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus