Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>
Retour
Alain Krafft
Le 6 mai 2020
Assistant technique forestier

Assistant technique forestier

Le programme BKF/023, Appui à la gestion durable des ressources forestières, s'inscrit en cohérence avec les orientations prioritaires du 3ème Programme indicatif de Coopération entre le Burkina Faso et le Luxembourg. Il poursuit les appuis de la Coopération luxembourgeoise à la gestion durable des ressources forestières au Burkina Faso et notamment ceux développés dans le cadre du Programme d’appui au secteur forestier (PASF) et du projet « Inventaire forestier national II » (IFN2).

L’objectif global de cet appui est celui de la politique sectorielle en matière d’environnement, d’économie verte et de changement climatique : « assurer la protection et la valorisation durable des ressources forestières et fauniques en veillant à un environnement sain pour les populations dans une dynamique de gouvernance environnementale et de développement durable ».

La capacité de toutes les parties prenantes (État, collectivités territoriales (CT), acteurs privés de filières et leurs organisations) à gérer durablement les ressources forestières et à les restaurer sera déterminante dans l'atteinte des objectifs. Pour cela, il est prévu de consolider voire d’améliorer les modèles de plans d’aménagement forestier, de veiller à ce que le bois commercialisé soit durable et rémunéré à son juste prix et de promouvoir les filières des produits forestiers non ligneux (PFNL). Il s'agit de relever un défi environnemental, économique et social avec l’enjeu d’équilibrer les pouvoirs entre acteurs des filières bois-énergie et PFNL. Un système de suivi environnemental fonctionnel et un dispositif de contrôle efficace doivent être mis en place sur la base d'un engagement fort de l'État. La révision de la fiscalité environnementale et de la politique de prix du bois durable doit également être engagée à partir d'une large concertation et d'une analyse prospective des grands enjeux de croissance verte et inclusive, et énergétiques.

Les évolutions majeures sont l’alignement sur la programmation nationale et l'appui à la déconcentration dans trois régions. Le directeur général de la direction générale des Études et des Statistiques sectorielles (DGESS) a un rôle de coordonnateur et cosigne les dépenses avec son secrétaire administratif et financier (SAF).

L'appui à l'organisation du Ministère de l’Environnement, de l’Economie verte et du Changement climatique (MEEVCC) dans les différentes étapes du budget programme est un enjeu clé, de même que le renforcement du rôle des responsables de programmes budgétaires (RPB) et responsables de budget opérationnel de programme (RBOP) régionaux : recherche d'efficacité et d'efficience dans la mise en œuvre des PB, et pour les RBOP, opérationnalisation de la déconcentration. L'appui à la fonctionnalité du suivi-évaluation (S/E) est également un enjeu clé. La valorisation et l'actualisation de la base de données d’occupation des terres (BDOT) et de l’IFN2 sont particulièrement pertinentes dans ce contexte.

Les résultats correspondent aux actions des PB priorisés. Ils suivent la logique d’intervention de la politique sous-sectorielle et sont complémentaires. Les bénéficiaires directs sont les populations riveraines des aires et forêts classées et des espaces de conservation, les acteurs privés et associatifs des filières forestières ligneuses et non ligneuses, les CT pour les interventions dans le domaine communal, ainsi que le MEEVCC, ses services techniques déconcentrés (STD), le Fonds d’Intervention pour l’Environnement (FIE) et l’Ecole nationale des Eaux et Forêts (ENEF).

Le dispositif de mise en œuvre répond aux principes de l’approche programme. Une forte durabilité institutionnelle est ciblée en raison de l'ancrage et de l'alignement de l'appui, de l'accompagnement du transfert de compétence aux CT et du renforcement de leur maîtrise d'ouvrage par les STD et le FIE. L'élément principal de la durabilité sociale sera l'amélioration de la gouvernance des filières forestières devant impacter toute une frange marginalisée de la population, et les consommateurs dans les grands centres urbains (bois-énergie).

Ayant démarré en 2018 pour une durée de 4 ans, ce programme d'un montant de 17 000 000 EUR pour la contribution luxembourgeoise et de 1 689 219 EUR pour la contribution nationale, intervient sur l'ensemble du territoire, tout en privilégiant dans un premier temps une concentration des appuis aux STD des régions des Hauts-Bassins, du Centre-Ouest et de l'Est. Les régions dans lesquelles le FIE intervient prioritairement seront également touchées.

En cohérence avec la nouvelle réglementation générale des projets et programmes de développement au Burkina Faso, l’appui est classé en catégorie 1 et exécuté sous la responsabilité du MEEVCC, en s’alignant sur les processus de planification, de programmation, d’exécution, de suivi-évaluation, de reporting et de pilotage du MEEVCC. Il est rattaché au niveau du programme budgétaire « Pilotage et Soutien » de ce ministère tout en restant séparé du circuit de la dépense publique.

Le dispositif d'assistance technique accompagne les principales structures actrices et cibles de l'appui avec un mandat fort de renforcement de capacité sur l'ensemble de leurs missions. Il est composé de trois experts internationaux et de trois experts nationaux :

  • un expert international en finances publiques et appui institutionnel basé à Ouagadougou ;
  • un expert forestier international basé à Ouagadougou en appui aux structures centrales, à la Direction régionale de l’Environnement, de l’Economie verte et du Changement climatique (DREEVCC) de l’Est et au FIE ;
  • un expert forestier international basé à Bobo Dioulasso en appui aux DREEVCC des régions du Centre-Ouest et des Hauts-Bassins ;
  • trois experts forestiers nationaux basés auprès des DREEVCC de l’Est, du Centre-Ouest et des Hauts-Bassins.

La présente annonce concerne le recrutement de l’expert forestier international basé à Bobo Dioulasso.

Objectifs de la mission

La stratégie d’intervention est d’accompagner et de renforcer le MEEVCC pour mettre en œuvre sa politique et les PB relatifs à la gestion des ressources forestières. Ce renforcement doit être structurant c'est-à-dire renforcer les bases des fonctions stratégiques, à savoir :

  • la coordination du secteur forestier ;
  • le cadre de programmation budgétaire ;
  • l’exécution administrative et financière ;
  • l’exécution technique ;
  • le suivi-évaluation incluant les systèmes sectoriels d’information.

Dans ce sens, l’Expert aura pour but de renforcer les capacités du MEEVCC et des autres acteurs des trois régions bénéficiaires, concernant l’exécution, le suivi-évaluation et le reporting technique et financier des actions retenues au profit de la gestion durable des ressources forestières ligneuses et non ligneuses.

Responsabilités

L’Expert aura un rôle d’accompagnement, d’appui technique, de facilitation, mais également de contrôle auprès des directions régionales (DREEVCC) qu’il appuie. Sa principale fonction sera de contribuer au renforcement des capacités et au transfert de compétences. Il assurera la mise en œuvre de la démarche méthodologique préconisée pour assurer une démarche participative / inclusive à tous les niveaux, la pérennité des actions mises en œuvre et le renforcement de capacité du MEEVCC.

Plus particulièrement, l’Expert sera en charge de :

  • l’appui au MEEVCC à travers ses directions régionales du Centre-Ouest, des Hauts-Bassins et de l’Est dans la coordination d’ensemble de l’appui technique lié au secteur forestier ;
  • la supervision du travail trois experts forestiers nationaux basés auprès des DREEVCC du Centre-Ouest, des Hauts-Bassins et de l’Est ;
  • avec les autres assistants techniques permanents et perlés, l’appui à la mise en œuvre et au reporting relatifs aux quatre programmes budgétaires : (1) gestion durable des ressources forestières et fauniques, (2) gouvernance environnementale et développement durable, (3) économie verte et changement climatique, (4) pilotage et soutien.

Qualifications

  • diplôme universitaire (bac + 5) en lien avec le domaine d’intervention ;
  • au moins 5 ans d’expérience professionnelle en matière d’assistance technique dans la gestion durable des ressources forestières ligneuses et non ligneuses en Afrique de l’Ouest ;
  • bonne connaissance des problématiques foncières, des approches filières / chaînes de valeurs ajoutées (CVA), et du renforcement des organisations paysannes , la connaissance des mécanismes de type fonds d'investissement en appui aux producteurs ruraux et aux filières / CVA serait un atout ;
  • une expérience de la déconcentration et de l'appui institutionnel aux structures déconcentrées de l’État, et notamment des questions liées à la décentralisation, au transfert de compétences aux collectivités territoriales pour la gestion des ressources naturelles, et à la déconcentration des services publiques est souhaitée ;
  • parfaite maîtrise de la langue française.

https://luxdev.lu/fr/recruitment/offer/HR20-BKF023-L-2FY

Découvrez davantage d'articles sur ces thèmes :
Jobs
Consultez également
ARSIA - Responsable Opérationnel R&D (23-06-2017)

ARSIA - Responsable Opérationnel R&D (23-06-2017)

Responsable Opérationnel orienté « Recherche et Développement »

ARSIA recrute un/e Responsable...

Alain Krafft
26 juin 2017
Green Europe - Technico-commercial (23-06-2017)

Green Europe - Technico-commercial (23-06-2017)

Technico-commercial, laborantin chimiste H/F

La société Green Europe, spécialisée dans le...

Alain Krafft
26 juin 2017
GAL (Botte du Hainaut) - Coordinateur  (23-06-2017)

GAL (Botte du Hainaut) - Coordinateur (23-06-2017)

Coordinateur/trice GAL Botte du Hainaut

Le Groupe d’Action Locale (GAL) de la Botte du Hainaut...

Alain Krafft
26 juin 2017
ASIT Biotech - 2 Junior Project Leader Development Operations (27-06-2017)

ASIT Biotech - 2 Junior Project Leader Development Operations (27-06-2017)

La Société ASIT Biotech est à la recherche "de jeunes talents motivés afin de relever les...

Luc Minne
27 juin 2017
Peas & Love - Community Farmers (18-07-2017)

Peas & Love - Community Farmers (18-07-2017)

Peas & Love

Peas & Love propose des potagers urbains entretenus à Bruxelles et à Paris et...

Alain Krafft
18 juillet 2017
République du Congo - Chef de projet (18-07-2017)

République du Congo - Chef de projet (18-07-2017)

Chef de projet expatrié développement rural

THE ASPINALL FOUNDATION...

Alain Krafft
18 juillet 2017
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus