Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>
Retour
Georges Bollen
Le 7 octobre 2019
Belgium Energy Outlook 2050

Belgium Energy Outlook 2050

La FABI a mis sur pied, au début 2018, une plateforme Transition énergétique (des énergies fossiles vers les énergies renouvelables) en vue de clarifier les enjeux et surtout de les chiffrer en toute objectivité. La diversité des membres de la plateforme a permis de dégager un consensus sur un rapport après un an de travaux et quelques présentations à des spécialistes de la transition énergétique.

La plateforme a établi l'évolution des indicateurs énergétiques belges de 2000 à 2016 pour en extrapoler la tendance des facteurs de l'équation de Kaya bien connue et placer ceux-ci dans le cadre européen car il s'agit d'œuvrer au minimum à ce niveau (500 millions d'habitants) pour influencer l'évolution mondiale (7500 millions d'habitants).

Néanmoins, personne ne doit penser que « les autres » feront l'effort et nous pas ; chaque geste du quotidien peut amener la sobriété tout de suite et l'efficacité ensuite.

Leviers

Les leviers majeurs de sobriété énergétique et donc de réduction des émissions sont situés dans l'habitat (résidentiel, tertiaire et public) et dans les transports. Pas dans la génération électrique qui focalise l'attention à cause de nos centrales nucléaires vieillissantes et même si le futur sera plus électrique que le passé (pompes à chaleur et véhicules électriques en plus du solaire photovoltaïque et de l'éolien).

Habitat

Dans l'habitat, toutes les nouvelles constructions devront être conformes aux normes 2012 catégorie A (< 50 kWh/m2 par an) et abandonner les chaudières au mazout.

Un effort de rénovation très important est à entreprendre pour les classes E, F et G du PEB qui représentent 61% des logements wallons et 78% des logements bruxellois pour 41% en Flandre. La plateforme estime un coût de 150 €/m2 pour passer de EFG à D-C ; en rénovant au minimum 100.000 habitations de 80 m2 en moyenne, par an, on arrive à un investissement de 1,2 milliard € par an soit un cumul de 36 milliards à l'horizon 2050.

Le retour cumulé sur cet investissement est de 217 milliards € d'économie de chauffage à 2050 avec un temps de retour à zéro («break even point» en anglais) de huit ans environ. De plus, cela permettra une réduction par deux de l'énergie consommée annuellement à l'horizon 2050 (de 148 TWh en 2016 vers 70 à 87 en 2050) et une réduction cumulée des émissions de CO2 de 260 à 329 millions de tonnes suivant les scénarios.

La création d'un fond européen de financement de ces rénovations fait sens pour aider les plus démunis et les collectivités locales à entreprendre les travaux de rénovation sans hésiter pour des raisons financières.

De plus, cela créera un nombre élevé de nouveaux postes de travail dans le secteur de la construction ; la plateforme les estime à au moins 10.000 équivalents temps plein.

La sortie du mazout de chauffage en 2038 (2030 est possible), la croissance de la biomasse et des pompes à chaleur couplées à une réduction significative de la consommation conduisent à une génération de chaleur dans l'habitat composée en 2050 de 49% de chaudière à biomasse, de 31% de pompes à chaleur et de 20% de chaudière au gaz.

Transports

Dans les transports, la décarbonation passera par un transfert important de la route (moins 20% de voitures en 2050 vs 2016) vers le « rail » au sens large pour les passagers et le fret et aussi par le télétravail/coworking à raison d'au moins un jour par semaine ; par le covoiturage (de 1,56 passager/véhicule à 2 en 2050) et par l'efficacité énergétique des véhicules à moteur thermique (moins de 3 litres au 100 km en 2050). Le parc automobile sera partagé entre les motorisations thermiques (2,1 millions) et les autres (2,1 millions d'électriques, hybrides, gaz et hydrogène). La consommation belge d'énergie pour les transports pourra ainsi passer de 104 TWh en 2016 dont 93% liée au pétrole à 57 TWh en 2050 (moins 45%) dont seulement 23% liée au pétrole. Les biocarburants demeureront stables à 5 TWh dans ces deux totaux.

Savoir-Faire

La transition énergétique est aussi l'occasion pour nos collègues ingénieurs chercheurs de déployer tout leur savoir-faire technologique.

Lire le rapport et commenter

Si vous désirez prendre connaissance de l'entièreté du rapport qui analyse aussi l'industrie, la pétrochimie et la génération électrique, il est disponible uniquement pour les membres sur le site fabi.be

Qui plus est, vous pouvez nous faire part de vos commentaires via l'adresse pfte@fabi.be

Ir. Michel Milecan, Président de FABI

Consultez également
Colloque à Mons 21 & 22 novembre 2019

Colloque à Mons 21 & 22 novembre 2019

HISTOIRE D'ARBRES est le colloque international de l'année dédié à l'arbre urbain (22 orateurs...

17 octobre 2019
Participez à la formation des futur(e)s diplômé(e)s

Participez à la formation des futur(e)s diplômé(e)s

Chers confrères, chères consœurs,La Faculté de Gembloux est soucieuse de professionnaliser ses...

Aurore Degré
10 octobre 2019
C'est quoi un ingénieur ?

C'est quoi un ingénieur ?

Georges Bollen
10 octobre 2019
Avis de décès: Ir Georges Henrard (1958)

Avis de décès: Ir Georges Henrard (1958)

Nous avons appris le décès, ce 17 septembre 2019 de notre confrère Georges Henrard.Georges...

Simon Maquoi
7 octobre 2019
La Liégeoise au Préhistomuseum

La Liégeoise au Préhistomuseum

Rendez-vous était fixé à 10h. Une guide fort agréable, tant avec les adultes qu’avec les...

Benoît Fleussu
7 octobre 2019
A quoi ressemble la promo 2019 ?

A quoi ressemble la promo 2019 ?

Le 20 novembre prochain aura lieu la cérémonie de remise des diplômes de la promo 2019Moins de...

Luc Minne
28 septembre 2019
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus