Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>
Retour
Evelyne Bocquet
Le 10 mai 2020
#11 Nouvelles de confinés

#11 Nouvelles de confinés

Revenir au présent

En ces temps assez « mouvementés », il est important plus que jamais de revenir au présent. Je le ressens de plus en plus. Fini la « théorie » de l’instant présent, de l’ici et maintenant, et place à la pratique, la vraie!

Pour vous donner un exemple concret (le mien), je me rends compte que cette période de confinement (mais pas que), mets toutes nos certitudes par terre et rend la planification impossible. Nous sommes invités à nous relier à nous-m’aime et à nous écouter en profondeur, au jour le jour, afin de réaliser ce qui est bon pour nous. Nous nous rendons compte que la planification bien à l’avance, selon un plan établi avec une logique mentale n’est plus possible.

Par exemple, j’étais en train de mettre en place un projet pour retourner faire de l’éducation à l’environnement au Brésil quand le confinement a commencé. Ce qui a engendré une incertitude sur la réouverture des frontières. Donc j’ai mis le projet en stand-by.

Suite à cela, j’ai commencé à réfléchir, puis j’ai eu une autre opportunité en Belgique et j’ai commencé à travailler sur la création de ce nouveau projet. Finalement, au vu des circonstances actuelles, le projet ne pourra pas se faire avant le début de l’année prochaine.

Je me remets donc à échafauder des plans et me dis que je vais me préparer pour retourner au Brésil finalement, on verra bien quand ce sera à nouveau possible de voyager.

Mais, en définitive, je pense qu’il faut avant tout rester humble et accepter le fait que l’on ne peut pas prédire le futur. Ce qui peut nous aider, c’est la pose d’intentions qui peuvent orienter les opportunités qui vont se présenter à nous. Mais auparavant il faut impérativement lâcher cette illusion de contrôle dans laquelle nous nous trouvons actuellement. Moi la première.

Je reconnais donc ne pas être en mesure de contrôler les événements extérieurs. Par contre, je peux maîtriser (et pas contrôler, nuance), comment je me sens à l’intérieur. Apprendre à m’écouter, à reconnaître quand je suis dans la peur, la colère ou la tristesse et à ne pas les nourrir davantage. A revenir à l’état de paix.

Lors de mes voyages (en Afrique, en Amérique du Sud), j’ai dû apprendre une qualité essentielle, qui est l’adaptabilité. Elle nous permet de nous adapter à n’importe quelle situation, quoi qu’il arrive (en positif comme en négatif). J’ai également appris que l’angle sous lequel on observe les choses est très important. Une même situation peut être perçue de manière totalement distincte par deux personnes. Savoir que nous avons le pouvoir de changer notre angle de vue sur les événements permet de nous recentrer et de nous ramener dans la paix quand cela s’avère nécessaire.

Donc, je pose l’intention de pouvoir retourner au Brésil, ou n’importe où mon aide sera utile et la bienvenue en cette période de transition profonde vers une Terre épanouie. Je lâche le contrôle sur les événements, mais mets toutes les chances de mon côté pour que mes rêves deviennent réalité. En les nourrissant par des intentions et visualisations positives. Dans mon coeur.

Chaque jour, j’écoute les nouvelles idées qui se présentent à moi et je les réalise. Elles m’aideront à construire un chemin menant à la réalisation de mes rêves.

Cette période de confinement, quand rien ne bouge à l’extérieur, peut mener à de l’inaction. Pour ma part, j’ai par exemple plus de difficultés à me mettre en mouvement, à travailler au rythme « guerrier » que j’avais à l’université. Donc, il est important, d’une part de s’écouter profondément, mais d’autre part de nourrir une certaine forme de discipline bienveillante qui permettra que les choses se mettent en place. Être à la fois solide et souple, comme le bambou.

Puisse cette période nous aider à mieux nous découvrir nous-m’aime et à nous ouvrir à notre merveilleuse sagesse intérieure.

Prenons soin de nous.

Avec amour,

Evelyne Bocquet, Promo 2018 GFEN.

Découvrez davantage d'articles sur ces thèmes :
Coopération internationale Confinement de 2020
Consultez également
ADG, 30 ans d'actions

ADG, 30 ans d'actions

Rapport d'activités 2016

ADG a le plaisir de vous faire découvrir son Rapport d'activités 2016,...

Luc Minne
30 juillet 2017
Comment mieux soutenir la jeunesse en Afrique

Comment mieux soutenir la jeunesse en Afrique

Conférence de notre confrère Ir. Jean-Jacques Schul (1963)

A l’occasion de la Journée Mondiale...

Luc Minne
4 septembre 2017
Défense de thèse – Monsieur Edouard Musabanganji

Défense de thèse – Monsieur Edouard Musabanganji

Le Corps professoral de Gembloux Agro-Bio Tech - Université de Liège vous prie de lui faire...

11 septembre 2017
Défense de thèse – Monsieur Ludovic Andres

Défense de thèse – Monsieur Ludovic Andres

Le Corps professoral de Gembloux Agro-Bio Tech - Université de Liège vous prie de lui faire...

11 septembre 2017
Conférence Ingénieurs sans frontières

Conférence Ingénieurs sans frontières

Engineers Without Borders wants to become the bridge between know-how and the social world. This...

Luc Minne
11 septembre 2017
Prix 2017 Ingénieurs sans frontières

Prix 2017 Ingénieurs sans frontières

Philippe Carlier 2017

Le prix Ingénieurs Sans Frontières-Philippe Carlier s'élève à 500 € par...

Luc Minne
19 septembre 2017
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus