Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>
Retour
Emmanuel AUQUIER
18 mars 2022
Un dimanche à Bruxelles

Un dimanche à Bruxelles

L’année 2021 fût tout comme 2020 encore une fois particulière pour chacun(e) d’entre nous pour le secteur associatif en général, cela s’est traduit par la quasi impossibilité d’organiser quel qu’évènement que ce soit en raison des restrictions imposées par la situation sanitaire.

Cela fût d’autant plus difficile pour une section comme la nôtre où tant les activités que l’âge de nos membres s’accommodent assez mal avec des réunions par visioconférences interposées.

Néanmoins, nous avons eu le plaisir de nous retrouver à une reprise à Bruxelles le 26 septembre 2021 afin de fêter comme il se doit les 50 ans de notre section et de pouvoir organiser l’AGO nationale au cercle royal des guides.

C’est ainsi que le dimanche 26 septembre à 11H une centaine de Gembloutois ont débarqué endimanchés mais couverts de leur penne autour du petit-julien. En effet, à l’occasion du 50 ème anniversaire de la section du Brabant, il a décidé de remettre le costume offert à Manneken-pis, costume qui avait été offert le 27 octobre 1978 et faisant de Manneken-pis un membre d’honneur de notre section.

storage?id=2235285&type=picture&secret=Fku6lzqNvvBoMSUYvYa3hOPQRXGZQnIYzSyNIWAT&timestamp=1647592787

Après un discours enflammé bilingue Français-Bruxellois par notre confrère Jean- Paul Bartier, dont les performances vocales ne sont plus à démontrer, la cérémonie s’est bien entendue terminée en chanson par le chant de Gembloux et le chant à la gloire de Manneken Pis pour la plus grande joie des touristes présents. Il était temps de plier bagage pour le café d’à côté où l’ensemble du groupe envahit la terrasse et une partie de l’intérieur du célèbre Bistrot « le Poechenellekelder » L’occasion était trop belle pour déguster notre Abbaye de Gembloux produite dorénavant par Beer fac et le tout sous un soleil radieux. Résultat : Record de l’établissement pulvérisé avec 3 fûts vidés en moins d’une heure.

storage?id=2235289&type=picture&secret=9DOZFQvnPOAM1JXep0klrb30WEfJQaMOfvZczJyR&timestamp=1647592842

Heureusement, un car non loin de là attendait les participants afin de les amener vers le lieu de l’Assemblée Générale au cercle royal des guides. Ce cercle entièrement privatisé pour l’occasion et situé place du Luxembourg, fondé en 1885 est un témoin de l’histoire et des traditions de notre pays était certainement le choix idoine afin d’accueillir notre vénérable association. Après les discours d’usage, place aux agapes au cours desquelles a eu lieu la traditionnelle remise des médailles à nos membres les plus anciens et fidèles. Le repas a été précédé d’un toast au Roi, comme il est de tradition au sein de ce cercle prestigieux et s’est terminé par des chants beaucoup moins habituels en ce lieu, une fois que veste et cravates furent abandonnées. 74 confrères, consœurs, étudiant(e)s et conjoint(e)s participèrent à ces festivités, les plus téméraires terminant la soirée place du Luxembourg avant de reprendre le dernier (ou presque) train vers Gembloux.

storage?id=2235320&type=picture&secret=HOCW0TB54ru4fKYbDqkMn1KnmE9m5tRJNpmUeWDq&timestamp=1647593095

Toutes les photos sont disponibles sur notre galerie

https://www.gembloux-alumni.org/galleries/edit/28932

La salutation à Manneken-Pis

Cher Manneke, Cher Julien, Cher Confrère, Joeges en Kadeikes

Voici maintenant plus de quarante ans que la Section du Brabant de l’AIGx, conformément aux statuts t’y a fait une place en tant que Membre d’honneur.

Alei ga. Merci.

Et c’est à l’occasion de ses cinquante ans d’existence que notre même Section a voulu, en ce 26 septembre 2021, commémorer l’événement.

Weral en fiist ! Quelle meilleure façon de le faire que de te revêtir de la tenue d’apparat qui honore tout qui porte le diplôme d’ingénieur agronome de Gembloux, de même que de docteur en sciences agronomique ? Weral den ageste kostum !

Si, à l’époque, nous t’avions décerné titre et parchemin, c’était en riposte à la volonté d’un flave mâveigerer et schâveiger de ministre, qui prétendait nous priver de notre qualité d’Ingénieur We was da nog !!!. Depuis, veuil wouter en bee ont jailli du petit foret dont dame nature, toujours bonne fille, t’avait pourvu, accessoire dont le charme, la grâce, la fraîcheur, ont attiré les petites japonaises et bien d’autres dames, jeunes et moins jeunes, des quatre coins van de wereld.

Voilà longtemps donc que nous ne nous sommes plus officiellement salués. Dag breu !!Il s’imposait dés lors de te dire un mot sur l’histoire de nos activité, de ceux d’entre nous qui en ont pris l’initiative, en n’oubliant évidemment pas ton intronisation elle-même, à la suggestion inspirée de René Huygens, Bourgeois de Bruxelles, un de nos premiers présidents. Celui-ci nous a malheureusement bien trop tôt faussé compagnie.

Le confrère Jean-Marie BERCE lui, autre président, cigarillo au vent a usé de son éloquence bien connue pour nous dévoiler les secrets agronomiques et autres remembrements du Brabant Wallon, ses richesses fleurant bon les décoctions savoureuses et bienvenues de son houblon. Nog en betje bee !

Sous la conduite du confrère GELLENS, nous avons parcouru les arcanes de l’agriculture locale, diversifiée et méconnue. En compagnie du confrère J. VAN DEN NOORTGAETE nous avons élargi notre horizon pour découvrir la production viticole de la Moselle (weiral zouepe !)

Ce fut alors au tour de notre chimiste, R. GILLET, d’assurer la présidence, et ce pour deux mandats. Toujours accompagné de sa fidèle épouse, il nous fit lui aussi franchir gaillardement la frontière, française celle-là, cette fois pour la visite gastronomique de la belle cité de Lyon.

Et, last but not least, c’est notre jeune confrère E. AUQUIER, grand initiateur de la présente manifestation, qui préside maintenant aux destinées de la Brabançonne. Grand voyageur lui-même, familier des cabinets ministériels, il profite de ses relations pour nous faire arpenter les rues étrangères, celles de Londres, Dublin, Budapest. Covid oblige, Tallin attendra maintenant son tour. En op ne klachkop stout er gin hoer !

Tu vois Manneke, la Brabançonne n’est pas restée les bras croisés. Mais les temps sont durs, les jeunes diplômé sont séduits par d’autres réseaux que le nôtre. Nous maintenons le cap, nous adaptons notre communication, En vanteit in Brussels

Cher Manneke, cher Julien. Il est temps d’arrêter de zieverer. Nous ne sommes pas des menseklûters et le temps n’est pas celui où les fleereblûmen sont en fleurs .Tu comprendras qu’on ne peut pas ici prendre racine en contemplant ta petite flochke.

Que ton tichke continue vaillamment et hardiment à sproeiter, et que chacun de nous, lorsqu’il viendra koekeloere dans le quartier, se souvienne de tes titres, et enlève soit sa moeche, soit son bolhoed, en signe de respect pour ta très noble fonction, et de l’estime qu’il doit te porter. Sur ce geef ons nog eet. Santei !

Découvrez davantage d'articles sur ces thèmes :
Régionales Activités
Consultez également
L'histoire du Petit Julien

L'histoire du Petit Julien

Lors de l'AGO de l'AIGx ce 27 février 2016, certains membres se sont interrogés sur la présence...

Emmanuel AUQUIER
17 mars 2016
Les nouveaux quartiers de Gembloux

Les nouveaux quartiers de Gembloux

Balade découverte de la Namuroise

Cette année, c’est sous le soleil qu’une quinzaine de...

Christine ANCEAU
12 avril 2016
Recyclage oenologique en Toscane

Recyclage oenologique en Toscane

La Namuroise en Toscane

Du 25 octobre au 1er novembre 2014, la section Namuroise de l’AIGx a...

Damien VINCKE
1 mars 2015
A la découverte de l'homme de Spy

A la découverte de l'homme de Spy

Un gembloutois de 36 000 ans

Le 26 avril dernier, la section Namuroise AIGx organisait sa...

Damien VINCKE
31 mai 2015
La liégeoise visite la ferme de la Waide

La liégeoise visite la ferme de la Waide

Tout est bon dans le cochon

Belle journée pour le rendez-vous à la Ferme de La Waide à Blegny,...

Jules RIBEAUCOURT
27 août 2015
La liègeoise se souvient de Liège

La liègeoise se souvient de Liège

1914-1918 Liège dans la tourmente

La liègeoise avait donné rendez-vous à 11h00 au musée de la...

Jules RIBEAUCOURT
6 décembre 2014